CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Choléra en Haïti : inutile de fermer les frontières, selon l’OMS - par : Agence France-Presse, Genève

mardi 26 octobre 2010 par Administrator

L’épidémie de choléra qui sévit en Haïti va encore progresser mais il n’est pas nécessaire de restreindre les voyages dans l’île sur laquelle se trouve aussi la République dominicaine, a recommandé mardi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Il n’est pas nécessaire de fermer les frontières ou de restreindre les voyages dans l’île et le commerce avec Haïti », a déclaré la porte-parole de l’OMS, Fadela Chaïb, lors d’un point de presse.

« C’est la recommandation que nous faisons pour toute épidémie de choléra dans n’importe quel pays », a-t-elle précisé.

Pourtant, la République dominicaine a annoncé la fermeture partielle de sa frontière - quatre postes de douanes précisément - aux « personnes qui voyagent sans passeport », selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU.

Haïti et la République dominicaine se partagent l’île d’Hispaniola dans les Caraïbes. Les deux pays sont séparés par une frontière de 376 kilomètres à l’intense activité commerciale et traversée par une forte émigration haïtienne vers la partie dominicaine.

« La poussée de choléra en Haïti représente tout le danger du monde pour la République dominicaine, (...) il n’y a pas de possibilité d’empêcher une bactérie ou un virus de passer », a déclaré vendredi le ministre de la Santé publique, Bautista Rojas Gomez, à la radio Z-101.

Pour l’instant, l’épidémie a fait « 259 morts » et conduit à « 3342 hospitalisations » à Haïti, mais les Nations unies redoutent une crise sanitaire d’ampleur nationale faisant des dizaines de milliers de malades.

Le choléra, éradiqué à Haïti depuis plus de 100 ans, a fait son apparition il y a quelques jours dans le nord du pays.

« La majorité de ces cas sont des personnes qui sont dans des régions rurales où il y a des rizières », a expliqué la porte-parole du bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU, Elisabeth Byrs.

Le choléra, maladie hautement contagieuse causée par une bactérie provoque de très violentes diarrhées, pouvant tuer en quelques heures. Des mesures d’hygiène draconiennes et la fourniture d’une eau sûre demeurent les meilleurs moyens de stopper plus ou moins rapidement la progression de l’épidémie.

« Le plus important est la prévention », a recommandé Mme Chaïb.








Accueil | Plan du site | info visites 317802

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network