CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Carimi, c’est fini !

mardi 19 juillet 2016 par Sterlin Charles

UNE Non, non, non et non. Alors là, NON ! Carimi pa ka fè m sa. NON ! Plus de Carimi ? Kòman sa ? Je n’arrive même pas à imaginer un tel scénario. J’ai les larmes aux yeux et le cœur en miettes. Je ne veux pas y croire.

Après quinze ans de bonne musique, de communion avec les fans et de respect du public, Carlo, Michaël et Richard ont décidé de mettre un terme à l’aventure de Carimi. En fait, la décision commune est partie de l’annonce de Michaël Guirand d’arrêter toutes les activités avec le groupe sans aucun préavis, le 11 juillet dernier. Pour la deuxième fois, le chanteur vedette a donné le coup de grâce au groupe géré par Fritz Hyacinthe. Mais cette fois, il n’y avait pas de retour possible. C’en était vraiment fini pour Carimi.

Je me rappelle encore mon premier bal de ce groupe. J’avais 15 ans et j’étais toute excitée de rencontrer en personne ces trois beaux gosses, qui en plus de savoir chanter, dansaient sur le podium comme aucun groupe compas avant eux. Sur scène ils avaient des tenues appropriées, des jeux de lumières extraordinaires et un impressionnant jeu d’ensemble. Mon cœur balançait à l’époque entre Konpa Kreyòl et la bande à Richard Cavé. Le groupe, pour moi, a rarement fait de faux pas. Sinon parfois je leur reprochais de ne pas nous donner du son neuf un peu plus souvent. Que ce soit au niveau de leurs fêtes d’anniversaire, au niveau des prestations, de leur façon de gérer leurs affaires internes ou de masquer leurs différends, les fans ont rarement senti une faille au niveau de Carimi. Même quand des musiciens partaient, la transition était si bonne et si bien assurée qu’on oubliait rapidement celui d’avant.

Début décembre 2015, Michaël Guirand avait sorti une note qui annonçait sa « pause » au sein du groupe. Ce qui avait provoqué de grands émois sur les réseaux sociaux et dans le milieu musical haïtien. Mais quelques jours plus tard, l’enfant prodigue avait repris sa place comme si de rien n’était. Les fans hésitaient un peu à ré-accepter le chanteur. On se sentait trahi et on était devenu méfiant. Mais comme un petit ami qui avait abandonné sa fiancée au pied de l’hôtel et qui revenait avec des explications un peu boiteuses, l’amour pour le groupe avait triomphé et on avait pardonné, presque jeté aux oubliettes même cette mésaventure. Pourtant lundi soir, tous nos espoirs ont été balayés. Les rumeurs enflaient depuis la semaine dernière mais les responsables restaient muets comme une tombe… jusqu’à ce qu’enfin, la mort dans l’âme, j’ose le croire, Fito Farinen a finalement annoncé que le groupe à partir de cet instant se dissolvait.

On ne verra plus le trio sur un stage ensemble. Le groupe ne fera plus de tournées internationales pour représenter Haïti. On n’attendra plus impatiemment une affiche pour danser la bande à Richard Cavé en Haïti. On ne les verra plus sur un char faisant trembler le champ de Mars.Invasion sera le dernier album du band. Après avoir tout donné au groupe, les fans encore une fois sont les premiers à payer les pots cassés. J’avoue quand même être très déçue. Personne n’est irremplaçable. Oui, Michaël était un gros pion dans le groupe. Oui, il aurait été difficile de remplacer le chanteur, mais pas impossible. Un compromis aurait pû être trouvé. Michaël aussi aurait pu assurer la transition. Ils auraient pu se battre. Pour nous, pour eux mais surtout pour cet HMI qui n’a presque plus de relève. Tout abandonner n’est-il pas la décision la plus facile pour les responsables ? Je suis encore furieuse, pardonnez donc mes insinuations.

En plusieurs fois j’ai suivi Carimi en terre étrangère. J’ai vu l’ambiance amicale, fraternelle qui régnait au sein de la formation musicale. Elle était sincère, candide, avec des hauts et des bas, comme dans toutes les familles. Mais jamais je n’aurais cru qu’un jour une si belle aventure se terminerait. Comme ça. J’ai eu mon premier vrai baiser dans un bal de Carimi ! Le groupe a marqué toute ma génération. J’ai comme un goût de fiel dans la bouche. Mon cœur est lourd, comme si je venais de vivre une rupture douloureuse. Je sais aussi que je ne suis pas la seule. Les fans du groupe seront tourmentés pendant longtemps. Trop de questions sans réponses. Trop de si et de pourquoi pas.

La pilule est dure à avaler, messieurs, et le coup fait très mal. Je n’arrive pas à entrevoir les bons côtés de cette fin brutale. Je n’arrive pas encore à dire merci pour tous les bons moments passés avec vous, grâce à vous. Cela viendra sûrement, mais pas maintenant.Tout ce que je sais aujourd’hui, c’est que Carimi n’est plus et une partie de ma jeunesse vient de s’effondrer avec le groupe.

AUTEUR

Gaëlle C. Alexis

gaelle@ticketmag.com








Accueil | Plan du site | info visites 277624

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SPORTS & CULTURE  Suivre la vie du site Arts & Culture   Politique de publication

Haitimonde Network